EXAMENS DE PASSAGE RÉUSSIS EN JUIN !

Le mois de juin comptait de nombreux défis pour notre équipe… et l’on peut dire qu’ils ont été réussis !

 

En FIA WTCR tout d’abord, le rendez-vous du Nürburgring sur la mythique Nordschleife (boucle Nord) représentait un double défi : venir à bout de ce monument du sport automobile n’est pas une mince affaire, mais le faire alors même que notre partenaire Volkswagen, à domicile, venait de remporter le record électrique du circuit quelques jours avant avec Romain Dumas avait de quoi motiver les troupes ! Il s’agissait aussi de poursuivre notre montée en puissance, et de monter sur le podium pour véritablement confirmer notre compétitivité. Les essais libres nous ont permis de cerner les spécificités du tracé avec nos Volkswagen, bien aidés par la connaissance parfaite du circuit par notre pilote local Benny Leuchter. Un gros travail a été fait tout en trustant les premières places, et c’est avec deux pole positions sur trois possibles que nous allions conclure les qualifications ! Si Mehdi Bennani a vécu un week-end difficile, un peu plus en retrait que ses coéquipiers, les trois autres mousquetaires se mettaient chacun en avant à leur tour, avec une mention spéciale pour une première ligne 100% SLR sur la grille de la course 3, avec Benny Leuchter devant Rob Huff. Des points inscrits en course 1 confirmaient le potentiel, et ce fut de main de maitre que Johann Kristofersson, notre double champion du Monde de rallycross, allait s’imposer en course 2, lui qui avait pris le départ de la pole position. Percuté lors du dernier tour, Rob Huff fit preuve de malchance. Sa voiture n’ayant pas pu être rapatriée entre les deux courses, il ne pouvait prendre le départ de la course 3 dont il aurait dû partir de la première ligne… Mais cela n’empêcha pas Benny de faire une course magistrale, s’imposant sur ce circuit si symbolique pour lui et pour Volkswagen. Deux pole positions, deux victoires… un sacré week-end pour l’équipe !

En Porsche Carrera Cup France, le meeting de Misano dans le cadre du DTM fut plus difficile que prévu, mais nos pilotes ont su maximiser leur potentiel pour engranger un maximum de points. En difficulté sur un tracé qui n’a pas de secret pour lui, Gianmarco Quaresmini se trouvait en délicatesse et n’arrivait pas à concrétiser par de bons chronos. Mais le but était de scorer pour combler le retard pris suite à l’accident de Spa, et « Gimmy » prenait son mal en patience pour terminer les courses en se battant comme un diable, et signait finalement une belle quatrième place, assortie de la sixième en course 2 ! De son côté, notre pilier Christophe Lapierre était diminué physiquement, et le doute venait de sa capacité à terminer les courses par cette chaleur accablante. Il fit mieux que ça, et signa deux podiums en Pro-Am (deux fois deuxième) à la suite de courses au courage, la douleur étant très présente. Sans une suspension de la course 2 à cause d’une piste dangereuse, il était même parti pour remporter une nouvelle victoire… ce n’est que partie remise pour le prochain rendez-vous de Magny-Cours à la rentrée !

En rallye, si l’équipe s’autorisait une « pige » en championnat suisse des rallyes avec deux autos engagées au rallye du Chablais, les événements majeurs étaient la suite de nos programmes en Championnat de France des Rallyes Asphalte au rallye Vosges Grand-Est, et en Peugeot 208 Rally Cup au rallye Terre du Haut-Var. D’une part pour le challenge sportif pour nos pilotes William Wagner et Anthony Fotia, mais aussi par la présence du patron Sébastien Loeb, de retour au volant dans le cadre d’épreuves du championnat de France ! Le rallye Vosges Grand-Est fut un succès sur toute la ligne : William Wagner et Kevin Millet, à bord de notre Volkswagen Polo R5, signaient un magnifique podium sur ce rallye remporté par un certain… Sébastien Loeb ! Une belle fête pour toute l’équipe. Au rallye Terre du Haut-Var, Anthony et Seb faisaient parler la poudre en début de rallye dans leurs catégories respectives, avec un temps scratch pour le premier, et une domination sans partage pour le second. Malheureusement, deux crevaisons ont eu raison des ambitions d’Anthony, et ce fut finalement à la cinquième place qu’il terminait cette manche de la Peugeot 208 Rally Cup, marquant des points qui seront importants à la fin de la saison. De son côté, Seb était victime d’une rupture de biellette, qui lui faisait perdre beaucoup de temps et lui valait une pénalité de 2:30 lui interdisant toute ambition de podium. Mais l’essentiel n’était pas là, sa présence et sa domination ont ravi le public, et l’équipe a encore vécu un grand moment grâce à son patron-pilote fétiche !

Deux épreuves enfin ont eu lieu dans le cadre de notre programme gentlemen. Si François Maraldi a pris énormément de plaisir et a continué sa progression sur sa Porsche 997 dans le cadre du Porsche Club Motorsport à Dijon, Alex Fox pour sa part découvrait la magie des 24 heures du Mans dans le cadre de l’épreuve d’ouverture en Ferrari Challenge Europe. Sur le grand circuit et parmi 61 concurrents, il concrétisait son week-end de découverte par une belle quatrième place de la Coppa Shell Am. L’objectif sera désormais de terminer sur le podium final de ce championnat !

     

    EXAMENS DE PASSAGE RÉUSSIS EN JUIN !

    Le mois de juin comptait de nombreux défis pour notre équipe… et l’on peut dire qu’ils ont été réussis !

     

    En FIA WTCR tout d’abord, le rendez-vous du Nürburgring sur la mythique Nordschleife (boucle Nord) représentait un double défi : venir à bout de ce monument du sport automobile n’est pas une mince affaire, mais le faire alors même que notre partenaire Volkswagen, à domicile, venait de remporter le record électrique du circuit quelques jours avant avec Romain Dumas avait de quoi motiver les troupes ! Il s’agissait aussi de poursuivre notre montée en puissance, et de monter sur le podium pour véritablement confirmer notre compétitivité. Les essais libres nous ont permis de cerner les spécificités du tracé avec nos Volkswagen, bien aidés par la connaissance parfaite du circuit par notre pilote local Benny Leuchter. Un gros travail a été fait tout en trustant les premières places, et c’est avec deux pole positions sur trois possibles que nous allions conclure les qualifications ! Si Mehdi Bennani a vécu un week-end difficile, un peu plus en retrait que ses coéquipiers, les trois autres mousquetaires se mettaient chacun en avant à leur tour, avec une mention spéciale pour une première ligne 100% SLR sur la grille de la course 3, avec Benny Leuchter devant Rob Huff. Des points inscrits en course 1 confirmaient le potentiel, et ce fut de main de maitre que Johann Kristofersson, notre double champion du Monde de rallycross, allait s’imposer en course 2, lui qui avait pris le départ de la pole position. Percuté lors du dernier tour, Rob Huff fit preuve de malchance. Sa voiture n’ayant pas pu être rapatriée entre les deux courses, il ne pouvait prendre le départ de la course 3 dont il aurait dû partir de la première ligne… Mais cela n’empêcha pas Benny de faire une course magistrale, s’imposant sur ce circuit si symbolique pour lui et pour Volkswagen. Deux pole positions, deux victoires… un sacré week-end pour l’équipe !

    En Porsche Carrera Cup France, le meeting de Misano dans le cadre du DTM fut plus difficile que prévu, mais nos pilotes ont su maximiser leur potentiel pour engranger un maximum de points. En difficulté sur un tracé qui n’a pas de secret pour lui, Gianmarco Quaresmini se trouvait en délicatesse et n’arrivait pas à concrétiser par de bons chronos. Mais le but était de scorer pour combler le retard pris suite à l’accident de Spa, et « Gimmy » prenait son mal en patience pour terminer les courses en se battant comme un diable, et signait finalement une belle quatrième place, assortie de la sixième en course 2 ! De son côté, notre pilier Christophe Lapierre était diminué physiquement, et le doute venait de sa capacité à terminer les courses par cette chaleur accablante. Il fit mieux que ça, et signa deux podiums en Pro-Am (deux fois deuxième) à la suite de courses au courage, la douleur étant très présente. Sans une suspension de la course 2 à cause d’une piste dangereuse, il était même parti pour remporter une nouvelle victoire… ce n’est que partie remise pour le prochain rendez-vous de Magny-Cours à la rentrée !

    En rallye, si l’équipe s’autorisait une « pige » en championnat suisse des rallyes avec deux autos engagées au rallye du Chablais, les événements majeurs étaient la suite de nos programmes en Championnat de France des Rallyes Asphalte au rallye Vosges Grand-Est, et en Peugeot 208 Rally Cup au rallye Terre du Haut-Var. D’une part pour le challenge sportif pour nos pilotes William Wagner et Anthony Fotia, mais aussi par la présence du patron Sébastien Loeb, de retour au volant dans le cadre d’épreuves du championnat de France ! Le rallye Vosges Grand-Est fut un succès sur toute la ligne : William Wagner et Kevin Millet, à bord de notre Volkswagen Polo R5, signaient un magnifique podium sur ce rallye remporté par un certain… Sébastien Loeb ! Une belle fête pour toute l’équipe. Au rallye Terre du Haut-Var, Anthony et Seb faisaient parler la poudre en début de rallye dans leurs catégories respectives, avec un temps scratch pour le premier, et une domination sans partage pour le second. Malheureusement, deux crevaisons ont eu raison des ambitions d’Anthony, et ce fut finalement à la cinquième place qu’il terminait cette manche de la Peugeot 208 Rally Cup, marquant des points qui seront importants à la fin de la saison. De son côté, Seb était victime d’une rupture de biellette, qui lui faisait perdre beaucoup de temps et lui valait une pénalité de 2:30 lui interdisant toute ambition de podium. Mais l’essentiel n’était pas là, sa présence et sa domination ont ravi le public, et l’équipe a encore vécu un grand moment grâce à son patron-pilote fétiche !

    Deux épreuves enfin ont eu lieu dans le cadre de notre programme gentlemen. Si François Maraldi a pris énormément de plaisir et a continué sa progression sur sa Porsche 997 dans le cadre du Porsche Club Motorsport à Dijon, Alex Fox pour sa part découvrait la magie des 24 heures du Mans dans le cadre de l’épreuve d’ouverture en Ferrari Challenge Europe. Sur le grand circuit et parmi 61 concurrents, il concrétisait son week-end de découverte par une belle quatrième place de la Coppa Shell Am. L’objectif sera désormais de terminer sur le podium final de ce championnat !