DES PODIUMS, UNE VICTOIRE ET… LE RETOUR DU PATRON
EN CIRCUIT !


Ce fut un beau mois d’octobre pour le Sébastien Loeb Racing, avec de nombreux motifs de satisfaction !

 

En rallye, l’activité fut intense, avec tout d’abord deux autos engagées au rallye du Valais, Cédric Althaus et Jérémy Crétien étant les pilotes au volant des deux Volkswagen Polo GTI R5 de l’équipe en terre helvétique. Si les conditions climatiques étaient loin d’être idéales, ils tiraient toutefois leur épingle du jeu en terminant quatrième et dixième de cette finale du championnat Suisse des rallyes. Après quelques heures intenses pour réviser les autos sur place et remettre la déco à jour, William Wagner et Kevin Millet reprenaient place dans leur « bureau » régulier pour disputer le Criterium des Cévennes, huitième et pénultième rallye du Championnat de France. À la lutte pour les avant-postes, ils terminèrent sur le podium du Trophée Michelin, le tout assorti d’une très belle cinquième position au général. En parallèle, Anthony Fotia et Didier Sirugue étaient également présents sur les routes cévenoles, motivés et déterminés à prouver leur pointe de vitesse après leurs récentes déconvenues. Et le travail fut parfait, puisqu’ils terminaient sur le podium du classement de la 208 Rally Cup ! Les deux équipages ont désormais les yeux tournés vers la finale de leurs championnats respectifs, qui se déroulera fin novembre au mythique Rallye du Var.

 

Il était question de mythe aussi en FIA WTCR, puisque les quatre Volkswagen Golf GTI TCR de l’équipe avaient rendez-vous avec le circuit de Suzuka au Japon. Ce déplacement au pays du soleil levant s’avérait bénéfique : alors que Rob Huff partait en première ligne et signait un très beau podium en terminant deuxième de la course 2, Johan Kristoffersson réalisait le grand chelem en course principale : auteur de la pole position, c’est à la première place qu’il terminait l’épreuve, une victoire libératrice pour l’équipe, et qui à coup sûr donnera des idées à Mehdi Bennani et Benny Leuchter lors des deux derniers meetings asiatiques à Macao et en Malaisie.

 

Mais il n’était pas nécessaire d’aller si loin pour assister aux prouesses du Sébastien Loeb Racing en circuit. L’équipe avait en effet mis les petits plats dans les grands sur le circuit Paul Ricard au Castellet, théâtre de la finale de la Porsche Carrera Cup France, avec un dispositif réceptif exceptionnel pour accueillir les invités des partenaires de l’équipe. Visites, interventions du staff, rencontres avec les pilotes, les heureux élus ont pu partager les coulisses de la course dans une ambiance exceptionnelle. S’ils ont pu suivre les exploits des pilotes habituels Christophe Lapierre et Gianmarco Quaresmini, ils ont eu la bonne surprise de voir une troisième Porsche aux couleurs de Sébastien Loeb Racing : une 718 Cayman GT4 était en effet engagée par l’équipe pour la finale du championnat de France GT, ses pilotes étant Laurène Godey et… Sébastien Loeb himself !

 

Ce fut la surprise du chef ! Désireux de retrouver les sensations d’une course en peloton sur circuit et de passer un week-end agréable avec son équipe, Sébastien Loeb missionnait son équipe pour retourner le temps d’un week-end dans une catégorie qu’elle avait quittée cinq ans auparavant. Les automatismes repris, les nouveautés du règlement assimilées, le défi consistait à faire progresser sa novice coéquipière Laurène Godey, lâchée dans un peloton enragé et aguerri après une saison de courses acharnées. Le résultat fut plus que positif, puisque Laurène se fit sa place dans la compétition et fut reconnue comme la révélation du meeting ! Et c’est à une belle septième position sur 42 concurrents qu’ils conclurent ce meeting plaisir, un vrai succès.

 

En Porsche Carrera Cup France, si Gianmarco Quaresmini réalisait un week-end positif avec des performances correctes, la pression était sur les épaules de Christophe Lapierre, en ballotage défavorable pour remporter son sixième titre Pro-Am de la catégorie. À la hauteur de sa réputation, il ne lâcha rien malgré des soucis mécaniques pourtant connus du constructeur allemand. Malheureusement, sa saison se termina par un accident, lorsqu’un concurrent en perdition vint percuter le pilote de Montélimar, les dégâts très importants sur l’auto ne lui permettant pas de prendre part à la fin de la course. Une fin amère pour un combattant comme Christophe, mais l’ensemble de l’équipe aura pris beaucoup de plaisir lors de cette saison 2019.

 

Enfin, petit clin d’œil à notre pilote gentleman Alex Fox, qui participait aux très prestigieuses finales mondiales Ferrari sur le circuit italien du Mugello. Confronté aux pilotes de tous les continents, c’est à une très belle septième position qu’il concluait sa saison de Ferrari Challenge, confirmant les progrès réalisés tout au long de son cursus au sein du Sébastien Loeb Racing.

 

La suite des aventures de l’équipe, au-delà de la conclusion des saisons FIA WTCR et rallye, passera par la glace ! Sébastien Loeb Racing a en effet annoncé l’engagement de deux autos dans le e-Trophée Andros. Le prestigieux championnat hivernal prenant cette année le virage électrique, l’occasion était idéale pour l’équipe de participer à cette tournée sur les sommets tout en développant son expertise technique. Si le reste des pilotes du programme seront annoncés sous peu, la présence au volant du patron Sébastien Loeb est déjà confirmée pour les premier et dernier meetings. C’est donc le team au complet qui sera présent dès les débuts de ce projet, confirmant ainsi l’intérêt de l’équipe alsacienne pour un développement continu, notamment au travers des nouvelles disciplines du sport automobile !

 

DES PODIUMS, UNE VICTOIRE ET… LE RETOUR DU PATRON
EN CIRCUIT !


Ce fut un beau mois d’octobre pour le Sébastien Loeb Racing, avec de nombreux motifs de satisfaction !

 

En rallye, l’activité fut intense, avec tout d’abord deux autos engagées au rallye du Valais, Cédric Althaus et Jérémy Crétien étant les pilotes au volant des deux Volkswagen Polo GTI R5 de l’équipe en terre helvétique. Si les conditions climatiques étaient loin d’être idéales, ils tiraient toutefois leur épingle du jeu en terminant quatrième et dixième de cette finale du championnat Suisse des rallyes. Après quelques heures intenses pour réviser les autos sur place et remettre la déco à jour, William Wagner et Kevin Millet reprenaient place dans leur « bureau » régulier pour disputer le Criterium des Cévennes, huitième et pénultième rallye du Championnat de France. À la lutte pour les avant-postes, ils terminèrent sur le podium du Trophée Michelin, le tout assorti d’une très belle cinquième position au général. En parallèle, Anthony Fotia et Didier Sirugue étaient également présents sur les routes cévenoles, motivés et déterminés à prouver leur pointe de vitesse après leurs récentes déconvenues. Et le travail fut parfait, puisqu’ils terminaient sur le podium du classement de la 208 Rally Cup ! Les deux équipages ont désormais les yeux tournés vers la finale de leurs championnats respectifs, qui se déroulera fin novembre au mythique Rallye du Var.

 

Il était question de mythe aussi en FIA WTCR, puisque les quatre Volkswagen Golf GTI TCR de l’équipe avaient rendez-vous avec le circuit de Suzuka au Japon. Ce déplacement au pays du soleil levant s’avérait bénéfique : alors que Rob Huff partait en première ligne et signait un très beau podium en terminant deuxième de la course 2, Johan Kristoffersson réalisait le grand chelem en course principale : auteur de la pole position, c’est à la première place qu’il terminait l’épreuve, une victoire libératrice pour l’équipe, et qui à coup sûr donnera des idées à Mehdi Bennani et Benny Leuchter lors des deux derniers meetings asiatiques à Macao et en Malaisie.

 

Mais il n’était pas nécessaire d’aller si loin pour assister aux prouesses du Sébastien Loeb Racing en circuit. L’équipe avait en effet mis les petits plats dans les grands sur le circuit Paul Ricard au Castellet, théâtre de la finale de la Porsche Carrera Cup France, avec un dispositif réceptif exceptionnel pour accueillir les invités des partenaires de l’équipe. Visites, interventions du staff, rencontres avec les pilotes, les heureux élus ont pu partager les coulisses de la course dans une ambiance exceptionnelle. S’ils ont pu suivre les exploits des pilotes habituels Christophe Lapierre et Gianmarco Quaresmini, ils ont eu la bonne surprise de voir une troisième Porsche aux couleurs de Sébastien Loeb Racing : une 718 Cayman GT4 était en effet engagée par l’équipe pour la finale du championnat de France GT, ses pilotes étant Laurène Godey et… Sébastien Loeb himself !

 

Ce fut la surprise du chef ! Désireux de retrouver les sensations d’une course en peloton sur circuit et de passer un week-end agréable avec son équipe, Sébastien Loeb missionnait son équipe pour retourner le temps d’un week-end dans une catégorie qu’elle avait quittée cinq ans auparavant. Les automatismes repris, les nouveautés du règlement assimilées, le défi consistait à faire progresser sa novice coéquipière Laurène Godey, lâchée dans un peloton enragé et aguerri après une saison de courses acharnées. Le résultat fut plus que positif, puisque Laurène se fit sa place dans la compétition et fut reconnue comme la révélation du meeting ! Et c’est à une belle septième position sur 42 concurrents qu’ils conclurent ce meeting plaisir, un vrai succès.

 

En Porsche Carrera Cup France, si Gianmarco Quaresmini réalisait un week-end positif avec des performances correctes, la pression était sur les épaules de Christophe Lapierre, en ballotage défavorable pour remporter son sixième titre Pro-Am de la catégorie. À la hauteur de sa réputation, il ne lâcha rien malgré des soucis mécaniques pourtant connus du constructeur allemand. Malheureusement, sa saison se termina par un accident, lorsqu’un concurrent en perdition vint percuter le pilote de Montélimar, les dégâts très importants sur l’auto ne lui permettant pas de prendre part à la fin de la course. Une fin amère pour un combattant comme Christophe, mais l’ensemble de l’équipe aura pris beaucoup de plaisir lors de cette saison 2019.

 

Enfin, petit clin d’œil à notre pilote gentleman Alex Fox, qui participait aux très prestigieuses finales mondiales Ferrari sur le circuit italien du Mugello. Confronté aux pilotes de tous les continents, c’est à une très belle septième position qu’il concluait sa saison de Ferrari Challenge, confirmant les progrès réalisés tout au long de son cursus au sein du Sébastien Loeb Racing.

 

La suite des aventures de l’équipe, au-delà de la conclusion des saisons FIA WTCR et rallye, passera par la glace ! Sébastien Loeb Racing a en effet annoncé l’engagement de deux autos dans le e-Trophée Andros. Le prestigieux championnat hivernal prenant cette année le virage électrique, l’occasion était idéale pour l’équipe de participer à cette tournée sur les sommets tout en développant son expertise technique. Si le reste des pilotes du programme seront annoncés sous peu, la présence au volant du patron Sébastien Loeb est déjà confirmée pour les premier et dernier meetings. C’est donc le team au complet qui sera présent dès les débuts de ce projet, confirmant ainsi l’intérêt de l’équipe alsacienne pour un développement continu, notamment au travers des nouvelles disciplines du sport automobile !