Un accompagnement professionnel et expert au service des GentlemEn drivers chez SLR

Sébastien Loeb et Dominique Heintz s’étaient fixé 3 objectifs principaux lors de la création du team, il y a maintenant sept ans : devenir une écurie sérieuse et professionnelle qui puisse un jour être le bras droit d’un constructeur automobile, détecter un nouvel espoir du sport automobile qui aurait le potentiel de prendre la relève du nonuple champion du monde des rallyes et permettre à des gentlemen drivers d’assouvir leur passion dans les meilleures conditions possibles au sein d’un team professionnel.
Les gentlemen drivers ont donc la possibilité de rejoindre le team Sébastien Loeb Racing afin d’être accompagné par une équipe professionnelle aujourd’hui reconnue dans le monde du sport automobile. Sébastien Loeb Racing propose ainsi à ces pilotes loisirs une organisation sans faille digne des pilotes professionnels. Un accompagnement dans le Driving est notamment inclus dans ces prestations avec les conseils des pilotes professionnels du team et des équipes techniques. 5 pilotes roulent cette saison dans ce programme Gentleman drivers conçu spécifiquement par Sébastien Loeb Racing pour offrir aux passionnés une prestation de très haut niveau.
Le programme Gentleman drivers est loin d’être pour Dominique Heintz un programme réservé aux amateurs « C’est un vrai programme automobile pour nous avec le même travail de nos équipes, la même approche que dans un programme officiel. Le gentleman doit avoir toutes les conditions réunies pour se faire plaisir et se rendre compte qu’il progresse au sein de notre team. SLR c’est avant tout une équipe ou chaque programme, chaque pilote fait avancer l’écurie vers de meilleures performances. Nos gentlemen drivers profitent donc de cette expertise et de ces avancées collectives pour assouvir leur passion et rouler vers de performances qu’ils ne pensaient pas atteindre. »

Nos pilotes engagés :
Ferrari Challenge

Alex Fox
Robert Boos

Porsche Club Motorsport

François Maraldi
Eric Bertrand
Jacques Jeantet

Audi R8 LMS Ultra

Didier Haar

Peugeot 208 R5

François Jakubowski

Les voitures engagées dans ce programme :
Ferrari 488 Challenge

Moteur : Type : V8 – 90° -Turbo, F154
Cylindrée : 3904 cm3
Puissance max : 493 kW pour 8000 tr/min
Transmission : Boite de vitesse robotisée double embrayage 7 Rapports DCT7, E-Diff
Carrosserie : Châssis aluminium en 3 parties renforcé par un arceau
Châssis : Double triangulé
Système de freinage : Disques carbone-céramique ventilés
et percés avec étrier 6 pistons à l’avant et 4 Pistons à l’arrière
Jantes/Pneus : Jantes Monoécrou / AV : 275/675 19’’X9,5’’ & AR : 315/705 19’’X12’’, Pneus Pirelli Pluies et slicks
Équipements électriques : Afficheur et système d’acquisition de donnée Wintax

Peugeot 208 R5

Moteur : 4 cylindres EP6 CDT
Cylindrée : 1598 cc
Puissance : 280 ch à 6000 tr/min
Transmission : 5 vitesses à commande séquentielle 2 différentiels autobloquants
Carrosserie : Coque renforcée par arceau multipoints soudé
Châssis : Suspension Av et Ar Pseudo Mac Pherson
Système de freinage : Etrier 4 pistons
Jantes/Pneus : Aluminium monobloc 8’’x18’’ (asphalte) / 7’’x15’’ (terre)
Équipements électriques : Afficheur et système d’acquisition de donnée Wintax

Porsche 991 GT3 Cup phase 1

Moteur : 6 cylindres aluminium, type boxer, monté en porte à faux arrière
Cylindrée : 3797 cm3
Puissance max : 460 cv
Transmission : boite de vitesses séquentielle à crabots, 6 rapports
Carrosserie : conception allégée, associant aluminium et acier
Châssis : Suspension Av et Ar Mac Pherson
Système de freinage : deux circuits de freinage indépendants avec capteurs de pression frein avant et arrière, ajustable par le pilote via un système de balancier
Jantes/Pneus : Avant : Jantes monobloc en alliage léger – 10.5J x 18 ET 28 à écrou centra – Arrière : Jantes monobloc en alliage léger – 12J x 18 ET 53 à écrou central
Équipements électriques : écran volant Cosworth ICD avec diagnostic embarqué